2002_12_05

Un grain de beauté sur la façade du siège social
Le 10 septembre dernier avait lieu le dévoilement d’une plaque commémorative en l’honneur du fondateur de l’Association, le Dr Michel-Delphis Brochu, au siège social de l’AMLFC, à Montréal.À cette occasion, le Dr Jean Léveillé, président pour quelques semaines encore, a fièrement rappelé les faits marquants de la vie de l’instigateur de ce regroupement de médecins francophones, ainsi que les soubresauts et les succès qu’a connus cette association née en 1902 : « Rares sont les sociétés médicales nord-américaines qui peuvent se vanter d’avoir eu […] une influence comparable sur l’évolution professionnelle de leurs membres et sur l’évolution sociale de leur milieu, disait-il en essence. Cet exploit est d’autant plus remarquable que l’adhésion à l’AMLFC est strictement volontaire et que l’Association s’est toujours fondée sur le principe du bénévolat. »Le maire de Montréal, M. Gérald Tremblay, a pour sa part souligné les valeurs véhiculées par notre association – professionnalisme, engagement, innovation, action – de même que l’apport appréciable des membres à la collectivité : « Si Montréal est aujourd’hui une ville particulièrement forte en recherche et en formation médicale, nous le devons en grande partie à l’AMLFC, qui a su propager un savoir scientifique de haut niveau en français, dynamiser le milieu médical d’ici et faire évoluer notre médecine […] de sorte que nous nous sommes souvent trouvés à l’avant-garde de l’évolution médicale en maints domaines. »Invitée en sa qualité de ministre des Relations internationales et ministre responsable de la Francophonie, Mme Louise Beaudoin a déclaré avoir été séduite par l’expression voulant que l’Association ait été une espèce d’ALÉNA avant la lettre. « Force est de reconnaître qu’avant même l’apparition de la notion de mondialisation, les fondateurs de l’AMLFC avaient compris que pour survivre et prospérer, un peuple doit pouvoir vivre la modernité et le progrès dans sa langue, en plus d’assurer l’évolution de la profession et le perfectionnement des compétences scientifiques en tissant notamment des liens avec le monde. » La ministre Beaudoin a conclu en affirmant éprouver une grande admiration pour le travail accompli par l’Association.Toutes les personnes présentes à ce dévoilement s’accordaient d’ailleurs pour dire que la « centenaire » a non seulement fait preuve de beaucoup de vitalité par le passé, mais qu’elle a encore un long avenir devant elle.]

Mme Louise Beaudoin, ministre de la Francophonie, M. Gérald Tremblay, maire de Montréal, et le Dr Jean Léveillé, président de l’AMLFC